Back to top

/ Apropos

Qu’est-ce qu’il y a à dire sur nous ?

Quiconque se lance dans la liquidation de l’histoire de Tune remarquera rapidement que cette entreprise n’écrit pas son histoire en mots, mais qu’elle la fraise en aluminium et la couche en carbone. Tout ce qui est en jeu ici est un produit parfait. Le reste tombe comme les copeaux d’un tube d’aluminium lourd d’un kilo lorsque Tune fabrique l’un de ses moyeux nobles légers de 70 grammes.

Si vous regardez autour de vous sur Tune, vous ne trouverez pas de chronique de l’événement. Mais il rencontre des jalons, ressent de l’enthousiasme et découvre des cartes postales de remerciement du monde entier : des champions olympiques et des champions du monde, des coureurs cyclistes, des downhillers, des slopestylers et des motards – Sabine Spitz par exemple, Marcus Klausmann, Mike Kluge, Tereza Hurikova, les frères Fumic. Et il ne cesse de croiser Uli Fahl, l’homme qui a fondé Tune et dirigé les destinées de la marque jusqu’en 2016.

L’homme qui a commencé avec quelques vis en aluminium et qui a fondé une entreprise qui produit aujourd’hui 12.000 produits différents (si vous comptez, ok, tous les dessins et toutes les variations de couleurs). Si vous voulez rendre votre vélo plus léger, plus robuste et de meilleure qualité, vous vous retrouverez dans l’entreprise de Buggingen, près de Fribourg, où travaillent 30 personnes. Certains fans de Tune se font même tatouer le logo de leur entreprise. On peut supposer ici une certaine fidélité à la marque. Vous voulez en savoir plus ? Vous trouverez le reste sous la rubrique « Histoire ». Beaucoup de joie !